mehr auf französisch

Promised Land (terre promise), sur la famille d’Ury et la prob­lé­ma­tique de la poli­tique israéli­enne comprend des travaux artis­tiques et des biogra­phies qui commentent l’histoire d’Israël : deux perspec­tives de deux généra­tions à partir de différentes époques : une perspec­tive contem­po­raine et une perspec­tive biblique (avec « la liberté artis­tique »). Beelze­bu­larin photogra­phie (H 1,20 x L 200 cm). Beelze­bu­larin deux textes numériques écrits à la main en anglais et en alle­mand deux exem­plaires chacun H 60 x L 100cm Beele­bu­larin est un photo­por­trait de Tanya Ury, habillé comme Bezalel ben Uri (« Bezalel, le fils d’Uri »), un artiste biblique qui fabriqua des objets sacrés pour le nouveau dieu monothéiste de Moïse. Dans une photogra­phie numérique, Bezalel se trouve devant une plage avec vue sur deux cygnes, pas au bord de la Mer rouge, pas au bord du Nil mais à Binz, une ville touris­tique située au bord de la Mer Baltique; dans la main gauche, il tient un veau en or (orig­inal : un taureau à tête penchée, Asie antérieure (Syrie ?), 1 an avant J.-C. H 2,7 cm, 8,91 g.) dans la main droite, une boîte d’allumettes anglaise (nommée « Swan Vesta ») représen­tant l’arche d’alliance comme une sorte de boîte d’allages de Pandore : le logo de la boîte d’allumettes a été trans­formé et né montre pas un mais deux cygnes qui symbol­isent des chéru­bins ailés regar­dant L’arche d’alliance. Les deux textes numériques écrits à la main de l’histoire de Bezalel expliquent (en anglais et en alle­mand) comment Bezalel apporte sur l’arche d’alliance, des chéru­bins ailés qu’il a sculptés, alors que le tabou de la représen­ta­tion des idoles vient d’être intro­duit. Bezalel signifie : « dans l’ombré de Dieu » (Vayaqhel 214a). Le titre Beelze­bu­larin, une anagramme des mots « Bezalel ben Uri », suggère le mot « Beelzebub », un Dieu des philistins (2 Kings 1 :2), « le Dieu des mouches », de l’hébreux «ba’al zebub». Promised Land : Beelze­bu­larin s’est vu d´cerner une distinc­tion dans le cadre de la remise du prix de l’« artiste inter­na­tional Juif de l’année » (Inter­na­tional Jewish Artists of the Year Awards), Ben Uri Gallery, le Musée Juif de Londres (The London Jewish Museum of Art) GB 10/​3/​2007

Scroll to Top